Les syndicats gagnent un accès accru aux masques N-95

OCHU-SCFP, SEIU et Unifor ont poursuivi le gouvernement pour les forcer à accroître la protection des travailleurs des hôpitaux et des soins de longue durée.

Pour résoudre cette action en justice, le gouvernement devront donner aux travailleurs un accès plus clair à de meilleures protections, lorsqu’ils interagissent avec des patients ou des résidents qui pourraient être atteints de la COVID-19. Les travailleurs ont droit à un respirateur N95 dans trois situations:

1. Lorsqu’il y a une « épidémie » de la COVID-19 dans le lieu de travail et que vous êtes à moins de 2 mètres d’un patient ou résident chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée

Lorsqu’il y a une épidémie de la COVID-19 dans un hôpital ou un foyer de soins de longue durée, les travailleurs qui pourraient se trouver à moins de deux mètres (ou six pieds et demi) d’un patient/résident chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée ont droit à un respirateur N95.

Vous devez faire une demande pour un respirateur N-95 à votre employeur, mais il doit vous le donner. Demandez un respirateur N95 à chaque fois que vous travaillez et que vous ne pouvez pas être sûr que vous serez en mesure de rester à plus de deux mètres d’un patient ou résident chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée.

2. Lorsqu’un professionnel de la santé réglementé (par exemple, un IPA) décide qu’un respirateur N95 est nécessaire

Chaque fois qu’une IAA ou un autre professionnel de la santé réglementé interagit avec un patient ou un résident chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée, il doit effectuer une évaluation des risques au point de service (ERPS) pour décider s’il doit porter un respirateur N95.

Si un professionnel de la santé réglementé décide qu’un respirateur N95 est nécessaire lorsqu’il interagit avec un patient chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée, l’hôpital ou le foyer de soins de longue durée devra fournir un respirateur N95 à ce travailleur et à tous les autres travailleurs présents pour cette interaction avec le patient et l’employeur ne peut refuser de fournir le respirateur N95.

3. Lorsque certains types de procédures médicales sont effectués sur un patient atteint de la COVID-19

Tous les travailleurs se trouvant dans n’importe quelle pièce où une intervention médicale générant des aérosols (IMGA) est menée ou sera probablement menée sur un patient atteint de la COVID-19 doivent porter un respirateur N95. Vous devez également porter un respirateur N95 si vous êtes dans une pièce où les IMGA sont fréquemment effectuées, même s’il n’y a pas d’IMGA en cours au moment où vous êtes dans la pièce.

Quelle est la définition d’une épidémie de COVID-19?

Le fait que votre lieu de travail soit ou non en «épidémie» de COVID-19 est décidé par le médecin hygiéniste local et non par votre employeur.

Pour les hôpitaux, une épidémie se produit généralement lorsque deux personnes contractent le COVID-19 à l’hôpital dans les deux semaines d’intervalle.

Pour les foyers de soins de longue durée, une épidémie survient généralement lorsqu’un membre du personnel ou un résident a un test COVID-19 positif. Le gouvernement nous a dit que cette définition d’une éclosion dans les soins de longue durée pourrait passer à 2 cas dans un proche avenir.

Exigences minimales relatives aux équipements de protection individuelle

Les travailleurs œuvrant dans des hôpitaux ou des foyers de soins de longue durée qui interagissent avec des patients ou résidents chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou avérée, devront en tout temps recevoir au minimum les EPI suivants,quelle que soit la distance avec le patient/résident:

  • les masques chirurgicaux ou de procédure;
  • les gants;
  • les écrans faciaux ou les lunettes de protection;
  • les blouses d’isolement appropriées.

Dans les foyers de soins de longue durée, les travailleurs doivent porter des masques chirurgicaux en tout temps pendant leurs quarts de travail, sauf pendant les pauses ou lorsqu’ils ne sont pas en contact avec les résidents.