Le projet de loi prévoyant 4 h de soins pour les résidents des établissements de soins de longue durée passe en 2e lecture

Un projet de loi d’initiative privée qui rendrait obligatoire une moyenne quotidienne de 4 heures de soins infirmiers et de soins de la personne par jour pour chaque personne résidant dans un établissement de soins de longue durée en Ontario est passé en 2e lecture à l’unanimité à l’Assemblée législative de l’Ontario. Selon la secrétaire-trésorière du SCFP-Ontario, Candace Rennick, « Le gouvernement doit accélérer le processus pour assurer l’adoption de ce projet de loi et la prise d’effet immédiate de ses dispositions. La recherche prouve un lien entre les faibles niveaux de dotation et les pires résultats face à la COVID-19 dans les ESLD, d’où l’urgence de la chose. »

Grève dans les hôpitaux de l’Alberta menacés de 11 000 licenciements

Les employés des hôpitaux de l’Alberta ont débrayé le lundi 26 octobre en réponse à l’annonce par le gouvernement provincial qu’il comptait sous-traiter les services de soutien et éliminer 11 000 emplois.

Leur grève sauvage a pris fin lorsque la commission des relations de travail de l’Alberta l’a déclarée illégale et a ordonné aux grévistes de retourner à leurs postes.

Jusqu’ici, le gouvernement albertain n’est pas revenu sur son intention de sous-traiter les services hospitaliers de buanderie, nettoyage, restauration et autres. Le syndicat AUPE qui représente le personnel concerné poursuit sa campagne contre cette sous-traitance et les licenciements prévus et on peut s’attendre à d’autres moyens de pression de sa part. Le SCFP et le CSHO apporteront sans réserve leur plein soutien au personnel hospitalier de l’Alberta.

Pam Parks, activiste de l’année

Pam Parks, IAA, vice-présidente de la section locale 6364 et membre de longue date du Comité national du SCFP sur les questions de santé, a été nommée activiste de l’année du CSHO. Voici ce que ses collègues ont dit de Pam dans leur mise en candidature :

« Pam est une mère, conjointe et activiste syndicale. Elle met les membres au premier plan, traite tout le monde de la même façon. Elle appuie la diversité et soutien les femmes au sein du mouvement. Elle est de toutes les manifestations. Excellente ressource pour quiconque a besoin d’aide ou de conseils, elle siège à divers comités au sein du SCFP et de sa collectivité. Pam n’hésite pas à défendre ce qui lui tient à coeur et elle sait se faire entendre. Pam n’a jamais peur de donner son avis, même sur les questions les plus difficiles. Pam a le syndicalisme dans la peu et dans le sang. Elle fait du bénévolat pour le parti politique que le SCFP soutient et pour d’autres organismes communautaires. Pam est pleine de chaleur humaine et de compassion, et nous estimons qu’elle mériterait d’être nommée activiste de l’année. »

Cette distinction sera présentée à Pam en décembre.

Parution fin novembre d’une étude sur le personnel de santé et la COVID-19

Une importante étude sur le personnel de santé de l’Ontario et les difficultés auxquelles il se heurte durant la pandémie de COVID-19 sera publiée fin novembre.

Cette étude, dirigée par M. James Brophy et Mme Margaret Keith de l’Université de Windsor, s’est notamment appuyée sur des entrevues avec des membres du SCFP employés par des hôpitaux et des établissements de soins de longue durée aux quatre coins de l’Ontario.

L’étude appelle des changements majeurs, entre autres la hausse des niveaux de dotation et de meilleures protections pour la santé et la sécurité du personnel.

Le CSHO et le SCFP organiseront des événements médiatiques à travers la province pour faire connaître ce rapport et promouvoir les changements qu’il préconise.

Le CSHO et le SCFP ont tous deux appuyé cette étude.